Découvrez Aurélien Giraud, l’étoile montante du skateboard français, un rêveur qui a su garder les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

Le petit Mozart du skateboard français

A 20 ans, Aurélien Giraud est déjà la star du skateboard français.
Originaire de Lyon, il commence le skateboard à l’âge de 5 ans, sous les yeux pleins de fierté de ses parents, et n’a eu de cesse de s’entrainer depuis, enchainant les compétitions et les victoires.

Agile et plein d’un talent que l’on devine encore brut, Aurélien a déjà prouvé beaucoup et sent qu’il a encore beaucoup à prouver. Mais ce jeune Lyonnais a su rester humble ; souriant et chaleureux, il s’entoure de ses amis et de sa famille pour s’entrainer, avancer… et surtout s’éclater.

Je m’entraîne tous les jours, je vais au skatepark à Lyon, je me détends, fais du skate m’éclate avec mes potes… Je tente de nouveaux trucs, c’est l’entraînement parfait pour moi. – Motivation 3: The Next Generation

Avec Tampa AM, Aurélien rejoint la cour des grands

En 2015 se tenait le plus grand tournoi amateur de skate au monde : le Tampa AM, en Floride (USA). C’est ce tournoi qu’a remporté le tout jeune Aurélien, qui avait alors 17 ans, premier français de l’histoire à repartir avec le trophée. Lorsqu’on lui en parle, ce sont ses yeux qui en disent le plus long, tant ils brillent de fierté. Dans un sourire timide, il raconte son émotion, sa joie, tout ce qu’il a vécu à ce moment là et qu’il a pu partager avec ses proches venus le soutenir.

Pour moi, c’était la plus belle chose qui pouvait m’arriver dans la vie. C’était fou, j’avais même pas passé les qualifs. Après le Tampa j’ai commencé à être payé pour faire du skate. J’ai gagné alors que je n’étais pas connu en Amérique, j’étais pas célèbre là-bas, j’y allais sans faire comme tout le monde. Je suis retourné en France, j’ai continué de gagner d’autres compétitions, des compétitions importantes pour moi, mais ce n’était pas Tampa Am. – Motivation 3: The Next Generation

Aujourd’hui, Aurélien continue les compétitions, à travailler avec son manager Jeremy Grandblanc, et se prépare pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, pendant lesquels il représentera l’Équipe de France de skateboard.